Exploration d’une usine sucrière

2

Même si j’apprécie particulièrement les lieux où le temps a fait son œuvre et laissé ses marques, il y a des lieux où il n’est pas possible d’attendre plusieurs années pour les immortaliser.
Les sites industriels sont parfois vite démantelés et n’ont pas le temps de vieillir.  Rachat, réhabilitation ou industries ne nécessitant pas de gros moyens de dépollution, certains disparaissent vite sans avoir eu le temps d’être vu, explorés. Difficile alors de rendre hommage à ce qui reste de ces industries.

La réforme de la betterave

L’Union européenne produit environ 50 % du sucre de betterave consommé dans le monde, et la France fait parti des pays de l’union les plus compétitif. En 2006 l’Union Européenne met en place une réforme pour répondre au mieux aux besoins en sucre Pour cela il est défini une gestion des quotas, un prix de référence est fixé et aussi un prix minimum garantis aux producteurs et la mise en œuvre de mesures commerciales.

_MG_3266

La réforme de la betterave a un impact certain sur la production française, et plusieurs sucreries ont donc fermé. C’est le cas de cette sucrerie ayant cessée toute en activité en 2007 et ayant été rachetée. Une partie a été démantelée et réutilisée. Elle était divisée en 3 activités : sucrerie, distillerie et déshydratation.

Ici pas de contrainte historique pour les bâtiments de production, on peut remarquer que ça reste récent, la structure en elle même était majoritairement en tôle. Malgré tout quelques bâtiments du site seront réutilisés pour de nouvelles activités sur le site.

_MG_3124
_MG_3228
_MG_3217
_MG_3136
_MG_3165
_MG_3148
_MG_3275
_MG_3267

_MG_3137
_MG_3279

Aujourd’hui le site a été reconverti et la sucrerie n’existe plus. Des vidéos sur Youtube montrent d’ailleurs le démantèlement du site. Il est toujours triste de voir la destruction d’un site industriel, malgré tout dans le cas de cette usine, socialement rien n’est pas déploré, le personnel a été réaffecté et la reconversion du site va dans le sens de créer des emplois. Surement pour cela que « l’abandon » temporaire n’aura pas fait de bruit et que le site est resté préservé.

 Références :

Share.

About Author

Exploratrice et photographe passionnée d’histoire, mon travail s’articule autour de 2 axes : la photographie documentaire et la photographie artistique. Je réalise des reportages sur les souterrains et lieux abandonnés dans un but documentaire et réalise des photos témoignages afin de garder une trace de ce patrimoine oublié. Mes séries de photos artistiques, réalisées dans des lieux abandonnés deviennent le décor de mises en scène où elle exprime son ressenti des lieux, les sublime et les fait renaître le temps d’une image, en mélangeant rêve et réalité afin de s’approprier le lieu.

2 commentaires

Leave A Reply