Prague en un week end

0

J’apprécie tout particulièrement les pays de l’est. Je pense que mon amour pour l’art déco, l’art nouveau et les belles architectures ne sont pas étranger à cet intérêt.
Après un tour à Budapest fin janvier, le choix se porte donc pour Prague en cette fin d’aout, mais seulement pour 3 jours. C’est donc un peu au pas de course que s’effectue la découverte de la ville.

De la Vieille Ville au Pont St Charles

Afin d’être le plus central possible, le choix du logement se porte sur la Vieille Ville. Tout est facilement accessible en métro. Celui-ci, comme Budapest et Kiev, a une forte connotation soviétique. Mais pas vraiment de belles stations avec des architectures spectaculaires, je ferais donc peu de photos.


La Vieille Ville est le quartier touristique par excellence : une jolie place, des restaurants, des monuments à proximité. Quand on passe la Vltava par le Pont St Charles on peut se diriger vers le château.
Bien sur cette partie est la plus touristique et il y a pas mal de monde surtout en été.

L’ossuaire de Sedlec et la cathédrale de l’Assomption à Kutna Hora

Même avec seulement 3 jours sur place, c’était pour moi le passage obligé. Le magnifique ossuaire se situe à 1h en train de Prague et ce n’était pas gagné au départ de pouvoir y aller !
En effet Google Maps ne m’indiquait aucune autre manière que la voiture pour m’y rendre. Mais quelques jours avant le départ je suis tombée sur un blog où toutes les indications pour s’y rendre m’ont remotivée à y aller.
J’ai réalisé un article dédié à ce superbe ossuaire avec tout ce qu’il faut savoir pour s’y rendre.
Vous pouvez en tout cas compter une matinée pour visiter l’ossuaire – assez petit- et la cathédrale de l’Assomption. Ce qui laisse largement le temps de revenir sur Prague pour continuer les visites l’après-midi.

La cathédrale de l’Assomption de la Vierge Marie

Si vous allez visiter l’ossuaire vous pourrez prendre un billet avec différents lieux à visiter. Personnellement, limitée par le temps je n’ai pris que la cathédrale attenante qui m’avait interpellé en me rendant à l’ossuaire.
Faisant partie de l’ancienne abbaye de Sedlec, le succès économique grâce à l’exploitation des mines d’argent, on permit la construction de cette cathédrale dans les années 1290 – 1320. La guerre des hussites la laisse en ruine au 15e siècle et ce n’est que fin 17e début 18e siècle que la cathédrale fut rénovée par l’ordre des cisterciens. Elle est dans un dans style gothique-baroque et l’architecte fut Jan Blažej Santini-Aichl.

La visite de cette cathédrale a de particulier que l’on peut accéder aux combles et avoir une vue superbe de la nef. Mais aussi de pouvoir admirer de très vieux ostensoirs.

Colloredo-Mansfeld Palace

Il parait abandonné mais il ne l’est pas ! Ce superbe palace sert de salle d’exposition. Expositions d’art contemporain dans un lieu de style baroque-rococo ce qui donne une touche d’anachronisme assez marrante.
Certes parties du palais ont été restaurée et d’autres restent dans leur jus d’où cet aspect « abandon » qui peuvent être perçu dans mes photos. La plupart des salles sont donc occupées par des expositions, mais le long couloir menant à la salle de bal sont visitables.

Le cimetière juif de Josefov

C’est une des plus vieilles nécropoles juives d’Europe et il est possible de le visiter ainsi que d’autres lieux dont 2 synagogues. Un billet collectif est proposé.
Utilisé de 1478 à 1786, il est estimé à 12 000 sépultures visibles, le nombre exact de personnes enterrés est imprécis car il y a parfois plusieurs couches de tombeaux. C’est d’ailleurs pour cette raison que les tombes ne sont pas toujours droites : le déterrement des corps inhumés étant interdit, les tombes furent serrées au plus près et empilées sur plusieurs couches.
J’ai réalisé un article dédié à ce cimetière, avec notamment une partie explicative des symboles que l’on peut voir sur les tombes juives.

Le Château

Une forte montée vous emmènera vers le Château de Prague. C’est le monument historique le plus important de République tchèque. Siège du pouvoir politique et religieux.
Si vous ne pensiez voir qu’un château c’est raté, car en fait ce lieu est une sorte de ville dans la ville. Il est composé d’un ensemble de palais, d’églises, de cours et jardins avec la clé un superbe panorama de Prague.
Comme pour les autres lieux touristiques vous choisissez un ticket qui donne accès à différents emplacement.
Il est également possible de monter en haut de l’église mais ce n’est pas compris dans le ticket !

 

Share.

About Author

Exploratrice et photographe passionnée d’histoire, mon travail s’articule autour de 2 axes : la photographie documentaire et la photographie artistique. Je réalise des reportages sur les souterrains et lieux abandonnés dans un but documentaire et réalise des photos témoignages afin de garder une trace de ce patrimoine oublié. Mes séries de photos artistiques, réalisées dans des lieux abandonnés deviennent le décor de mises en scène où elle exprime son ressenti des lieux, les sublime et les fait renaître le temps d’une image, en mélangeant rêve et réalité afin de s’approprier le lieu.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.