Quand la nature reprend ses droits dans les lieux abandonnés

0

Souvent les lieux abandonnés sont marqués par le temps (ça devient rare au vu de la mode pour l’exploration) ou par le visiteur. Mais il y a des lieux où la nature a repris ses droits, où les plantes se sont mises à pousser malgré les matériaux, ou le manque de lumière. On assiste alors à un mélange particulier et on a parfois l’impression de se retrouver dans un jardin secret.

Métamorphose d’un lieu abandonné

Ce que je préfère dans un lieu à l’abandon c’est les marques du temps. Elles sont plus ou moins présentes selon la conservation du lieu, du nombre de passage humain également. Il faut également pas mal de temps (d’années) pour que le site se transforme, que la matière change et que la nature reprenne ses droits.

Il m’est arrivé de voir cela dans des anciennes usines, quand le toit est ouvert et qu’il pleut dans l’usine. Souvent une couche de mousse recouvre les matériaux.

regeneration-dianeDC-02regeneration-dianeDC-09 regeneration-dianeDC-012
Dans les lieux présentés après qui sont 2 écoles, on peut voir la mousse s’insinuer sur le sol ou les mur mais aussi aller jusqu’à une végétation extrême dû à des conditions particulièrement propice à la photosynthèse : humidité, lumière des verrières et chaleur assez forte passant par ces verrières.  regeneration-dianeDC-010 regeneration-dianeDC-011

Textures et matières en décomposition

Ce que le photographe-explorateur aime prendre en photo le plus souvent ce sont les lieux et les matières en décompositions. Cela donne un autre aspect, une autre ambiance. J’aime étudier photographiquement ces modifications : la peinture qui s’écaille, le papier peint qui ramolli et devient une sorte de drapé funeste.

regeneration-dianeDC-03
Ce qui m’aura le plus touché dans ce lieu ce sera assurément la moisissures des peintures qui vue de loin donne l’impression d’avoir un tableau en face de soi. Même si les photos présentées semblent lumineuses, parfois sur place il n’en est rien. Quand je suis rentrée dans ces pièces je n’ai pas tout de suite compris que ce n’était pas des tableaux contemporains accrochés aux murs, mais juste la création du temps sur la matière. J’ai eu l’impression de découvrir une œuvre d’art et j’avoue être restée quelques longues minutes à contempler ces merveilles, en silence comme dans un musée.

regeneration-dianeDC-015 regeneration-dianeDC-014 regeneration-dianeDC-016

Pour voir l’ensemble de la série « Régénération » c’est par ici !

 

Share.

About Author

Leave A Reply