Récupérer les hautes lumières sans HDR

0

Votre appareil photo a du mal avec mes hautes lumières ? Voici un petit tutorial pour vous montrer comment récupérer les hautes lumières sans forcément passer par un HDR, afin d’avoir un rendu naturel

Une dynamique un peu molle

Les photos en intérieur sont parfois compliquées. En cause ? La dynamique de l’appareil photo qui n’est pas toujours très bonne. Pour ma part, je n’ai jamais été satisfaite de la dynamique de mon Canon 7D, que je juge vraiment plutôt mauvaise. Il est donc compliqué, voir impossible, en une seule prise de vue d’obtenir une photo équilibrée et réussie comme ce que nos yeux ont pu capter.
Pour éviter ce problème, la technique du HDR a été banalisée. Malheureusement le HDR ne s’occupe pas des zones incriminées mais bien de l’ensemble de la photo. Cela a pour conséquence de rendre la photo plate, de faire ressortir des détails qui n’étaient pas forcément judicieux de mettre en avant. Rare sont les rendus naturels et agréables à l’œil, sauf bien sur si vous vous orientez sur du graphisme plutôt que de la photographie.
Comment récupérer cette dynamique tout en ayant un rendu naturel ? Il faut obligatoirement passer de la retouche photo. Je vous explique comment faire.

Plusieurs prises de vue comme pour un HDR

Pour obtenir une image équilibrée, il va falloir procéder en 2 étapes : la prise de vue, puis l’assemblage ou retouche.
Commençons par la prise de vue : se munir d’un trépied est indispensable afin d’avoir le même cadrage sur toutes les images réalisées.
Ensuite, prendre une photo avec les réglages que l’on juge optimum, le rendu tel qu’on souhaite l’avoir. A cette étape les fenêtres du lieu sont « grillées » ou « surexposées ».
On va ensuite réaliser une seconde prise de vue, en sous exposant la scène, le but étant d’avoir un rendu correct des fenêtres ou du moins tel qu’on souhaite l’avoir sur notre image finale. Il se peut qu’un 3e prise de vue soit nécessaires selon le lieu, les conditions lumineuses extérieures et intérieures, car parfois le rendu est un peu foncé.


Nous avons donc 2 images : celle qui nous plait dans son ensemble (avec ses fenêtres grillées…) et la 2e, plutôt sombre, mais avec les fenêtres correctement exposées.
Bon que fait on de tout cela ? C’est le sujet de la prochaine étape !

Assembler les prises de vues

En effet je vais vous montrer comment assembler ces 2 prises de vues pour ne faire qu’une seule image bien équilibrée.
Ouvrons les 2 images, je sélectionne l’ensemble de la photo bien exposée (Ctrl A) et je viens le coller à l’identique sur la photo bien exposée au niveau des fenêtres.

La photo bien exposée est donc au dessus. Je lui applique un calque de fusion, un carré blanc apparait alors à coté de l’image dans la fenêtre des calques de Photoshop.
Je peux alors sélectionner l’outil « Pinceau » et mettre la couleur noire sur le carré du dessus.
Il est alors possible de peindre sur le calque de réglage afin de supprimer les parties de l’image qu’on ne souhaite pas, en l’occurrence les fenêtres trop exposées.

Dernière astuce

Quand vous éditez vos images, si certaines parties sont trop exposées vous pouvez tenter à l’aide de Camera Raw ou de Lightroom, de récupérer ces zones en baissant le curseur des hautes lumières.
Attention de ne pas trop baisser car le blanc devient vite gris et ce n’est pas très esthétique sur les photos. C’est également un problème récurrent sur les photos HDR.

Notre image, bien équilibrée dans son ensemble

 

Share.

About Author

Leave A Reply