Un avion abandonné en Islande

7

L’épave du DC3 est surement la curiosité de l’Islande. En effet il n’y a pas vraiment de friches, quelques fermes abandonnées tout au plus. Il n’est pas mentionné dans les guides, mais quelques tours operator semblent emmener des gens là bas. Pas moyen d’aller en Islande sans passer par cet avion qui m’a mainte fois fasciné.

Historique

Le 24 Novembre 1973, un avion de la Marine américaine a été forcé d’atterrir sur la plage de Sólheimasandur dans le sud de L’Islande. L’équipage a survécu à l’atterrissage et les restes de l’avion sont restés sur place depuis. Aujourd’hui, il ne reste de cet avion qu’une coque vide meurtrie par les éléments islandais pendant plus de quarante années.

En route pour l’exploration !

Arrivé sur place vers 17h, le jour commence à baisser. Une voiture est déjà garée sur le bas coté, prouvant que notre position est plutôt bonne. Au loin, dans la neige, on peut distingué des silhouettes, nous décidons d’aller vers elles. Nous rencontrerons une allemande et un portugais, parti voir l’avion abandonné.

IMG_2298

Nous leur demandons combien de temps il faut pour atteindre l’avion, car nous ne pouvons le distinguer de la route. Ils nous annonce une heure de marche à l’aller. Vu l’heure tardive nous décidons de remettre cette exploration au lendemain, et retournons sur la route accompagnés de nos 2 compagnons de route avec qui nous échangeons durant le trajet.

A la recherche du DC3 abandonné

Retour à Sólheimasandur le lendemain matin pour entamer notre heure de marche dans la neige. En effet le terrain n’est pas accessible pour une voiture normale, si vous avez un 4×4, pas de souci ! Faites quand même attention à ne pas rouler trop vite le « chemin » n’est pas en bonne état. Sur notre chemin nous croiserons un 4×4 d’un tour operator, ils nous font des signes avec un grand sourire en passant de près de nous. Ils ne resteront pas très longtemps, et finalement nous les re-croiseront quand il partiront : encore des grands sourires et signes de la main, je me demande encore s’ils se foutaient de nous parce que nous y allions à pied.

avion abandonné chemin

Bien caché, cet avion tant attendu ne se livre que dernier moment, on commence par apercevoir un bout de la coque, légèrement en contre bas, il se laisse découvrir au loin.
Le dernier 4×4 s’en va et nous resterons 45 min en tête à tête avec l’avion. J’aime cette sensation de ce moment de découverte tant attendu qui se réalise enfin. Le fait de pouvoir explorer dans la solitude et de passer un moment au calme, est juste génial, c’est aussi ce que j’apprécie dans l’exploration en général, ces instants particuliers qui ont quelque chose de magique à mes yeux.

avion abandonné islande DC3
Durant notre visite, nous essuyons plusieurs période de pluie, pas toujours facile avec le vent s’y mêlant de faire des photos nettes. Le changement de temps, de lumière va si vite, que d’une minute à l’autre la photo prise peut avoir une ambiance différente.

avion abandonné islande

Un peu comme une baleine échouée sur la plage, il ne reste plus grand chose de lui, des traces des passages des visiteurs sont malheureusement visible sous forme de gravures ou signatures sur la coque de l’avion.

avion abandonné islande
Le temps rapidement changeant rend les prises de vues assez compliquées ! Je me prendrais 10 min de rafales de vent et de pluie dans la figure et sur l’appareil photo avant de pouvoir prendre cette photo, alors que quelques minutes avant, le soleil perçait à travers les nuages, laissant passer une douce lumière.

IMG_2356
C’est avec les étoiles dans les yeux que je repartirais de cette visite que j’ai si longtemps attendue et espéré, mais ce n’est qu’un au revoir et non un adieu.

Share.

About Author

Exploratrice et photographe passionnée d’histoire, mon travail s’articule autour de 2 axes : la photographie documentaire et la photographie artistique. Je réalise des reportages sur les souterrains et lieux abandonnés dans un but documentaire et réalise des photos témoignages afin de garder une trace de ce patrimoine oublié. Mes séries de photos artistiques, réalisées dans des lieux abandonnés deviennent le décor de mises en scène où elle exprime son ressenti des lieux, les sublime et les fait renaître le temps d’une image, en mélangeant rêve et réalité afin de s’approprier le lieu.

7 commentaires

  1. Vous avez quand même bien fait d’aller à proximité de l’avion le soir, la lumière y était top !
    C’est juste un peu dommage de ne pas retrouver cette lumière le lendemain mais ça… Vous n’y pouviez pas grand chose ! 🙂

Leave A Reply