La péniche Louise-Catherine

0

Parce que explorer et s’intéresser au patrimoine ce n’est pas forcément que des lieux abandonnés, mais aussi des sites avec une histoire forte qui ont la chance de perdurer et d’être sauvé. C’est le cas de la péniche Louise-Catherine, en cours de rénovation donc je vous parle aujourd’hui.

Un chaland en ciment armé

La péniche Louise-Catherine a été construite en 1919. Elle est actuellement en rénovation et se situe au port d’Austerlitz. Ancien chaland nommé Liège et destiné à ravitailler Paris en charbon depuis Rouen par la Seine, cette péniche a la particularité d’être construite en ciment armé.
Abandonnée par la suite elle sera rachetée par l’Armée du Salut qui en fera un asile flottant de 1929 à 1994.

péniche Louise-Catherine

Elle doit son nom à Louise-Catherine Breslau, compagne disparue de Madeleine Zillhardt. Cette dernière, peintre et donatrice a l’Armée du salut donne l’idée de transformer la péniche désaffectée en refuge pour les « malheureux» à Blanche Peyron, épouse du Commissaire de l’Armée du Salut. En 1929 c’est donc Le Corbusier qui s’occupe de son aménagement.

De nouveau abandonnée en 2002 pour raisons de sécurité, elle sera rachetée en 2006 et classée Monument Historique en 2008. Elle est actuellement en court de rénovation et sert pour des événements et des expositions.

Une péniche réaménagée par Le Corbusier

En 1929, une mécène de l’Armée du Salut, Winnaretta Singer (héritière des machines à coudre) propose l’architecte Le Corbusier pour réaliser le réaménagement.
Il divise alors la cale en trois parties et pour casser les volumes il crée des soupentes et monte trente six pilotis pour soutenir le toit pour libérer ainsi les façades de leur fonction porteuse.

Armée du Salut, Asile flottant (Péniche Louise Catherine), Paris © FLC/ADAGP

Armée du Salut, Asile flottant (Péniche Louise Catherine), Paris
© FLC/ADAGP

Devenir de ce lieu

Depuis 2009, la péniche Louise-Catherine est en rénovation. Les travaux s’effectuent petit à petit. Pendant ce temps là, elle reçoit plusieurs expositions et colloques, comme actuellement Urban Utopia, avec les photos de Stéphane Herbert que vous pouvez découvrir jusqu’au 31 octobre 2015.
C’est un réel plaisir de découvrir un lieu avec des acteurs passionnés qui s’investissent dans la sauvegarde de cette péniche atypique et de voir que le patrimoine a son importance et que certains lieux peuvent être sauvés.

Deuxième salle

Deuxième salle

Dernière salle, avec au fond la cale

Dernière salle, avec au fond la cale

Deuxième salle à l'entrée de la péniche

Deuxième salle à l’entrée de la péniche

péniche Louise-Catherine

D’autres photos viendront par la suite, avec je l’espère de meilleurs conditions climatiques.

Références :

Share.

About Author

Exploratrice et photographe passionnée d’histoire, mon travail s’articule autour de 2 axes : la photographie documentaire et la photographie artistique. Je réalise des reportages sur les souterrains et lieux abandonnés dans un but documentaire et réalise des photos témoignages afin de garder une trace de ce patrimoine oublié. Mes séries de photos artistiques, réalisées dans des lieux abandonnés deviennent le décor de mises en scène où elle exprime son ressenti des lieux, les sublime et les fait renaître le temps d’une image, en mélangeant rêve et réalité afin de s’approprier le lieu.

Leave A Reply