Showing 1 of 1

Une photographie brut de capteur n’est généralement pas optimisée. Photographier en RAW est indispensable pour gérer les quelques réglages à parfaire pour rendre vos photographies exploitables que se soit pour les mettre sur le web ou les imprimer. Pour cela vous aurez besoin de Camera Raw le module de retouche de Raw d’Adobe qui se trouve intégré à Photoshop mais aussi à Lightroom. Note : Pour Photoshop vous retrouvez les mêmes fonctions que Lightroom mais présentés de façon moins jolie en cliquant sur les icônes : Icones camera raw photoshop

1/ Reconnaissance de l’objectif photo

En effet les objectifs photos, surtout si vous utilisez un grand angle ou ultra grand angle engendre des déformations sur l’image. Pour cela les logiciels de retouches photos vous propose de palier à ce problème en définissant votre objectif et en supprimant les distorsions correction objectif lightroom

2/ Supprimer les aberrations chromatiques

Les distorsions chromatique se sont les franges violettes ou vertes que l’ont voit souvent sur les cotés d’une photo ! le plus souvent autour des arbres, les contours de fenêtres etc. Cet effet est des plus disgracieux, et bon nombre de personne ne se soucient pas de les corriger ! Personnellement je trouve ça très moche. corrections-objectif02

3/ Rajouter un peu de saturation ou de vibrance

Les photos brut de capteurs sont souvent assez terne à mon gout, comme j’aime les images avec ce belles couleurs je rajoutes toujours un peu de saturation ou de vibrance afin de leur donner un peu plus de peps reglage-base-03

4/ Renforcer la clarté pour donner de la profondeur

Comme pour les couleurs l’image brute reste assez plate, vous pouvez jouer sur l’option clarté qui ajoute de la profondeur à une image en accentuant le contraste local. reglage-base-02

5/ Récupérer des informations dans les hautes lumières

Les appareils photos numériques ont tendance à a voir du mal avec les forts contrastes, sur mon reflex numérique ( Canon 7D ) je trouve les blancs toujours trop hauts ! Je diminue les diminues donc sur chaque image pour récupérer de la matière dans les hautes lumières reglage-base-01

6/ Automatiser ces réglages

Les 4 réglages ci dessus sont à mon sens indispensable avant de s’attaquer à toute retouche photos quelle qu’elle soit ! autant donc automatiser ces 5 manipulations pour passer plus vite dans le vif du sujet et se faire plaisir dans la vraie retouche, ou bien juste apprécier pleinement votre image. Sinon pour les feignasses voici un fichier Lightroom avec les réglages cités ci dessus. Bien sur c’est a vous d’adapter ensuite pour chaque image, surtout au niveau de la saturation/vibrance/clarté/hautes lumières selon vos gouts et votre style. Ce fichier n’est pas une fin en soit mais vraiment un point de départ essentiel pour une retouche photographique réussi !

Le résultat en image

Passez votre souris sur l’image ci-dessous vous pourrez vous rendre compte de l’avant/après retouche avec les réglages que je détail ci-dessus

Bonnes photos et bonnes retouches 😉

Showing 1 of 1
Partager.

Auteur

Exploratrice et photographe passionnée d’histoire, mon travail s’articule autour de 2 axes : la photographie documentaire et la photographie artistique. Je réalise des reportages sur les souterrains et lieux abandonnés dans un but documentaire et réalise des photos témoignages afin de garder une trace de ce patrimoine oublié. Mes séries de photos artistiques, réalisées dans des lieux abandonnés deviennent le décor de mises en scène où elle exprime son ressenti des lieux, les sublime et les fait renaître le temps d’une image, en mélangeant rêve et réalité afin de s’approprier le lieu.

3 commentaires

  1. A mon humble avis, les deux premiers sont à automatiser. Les autres, bien qu’indispensables (c’est également le minimum nécessaire pour moi), doivent être réglés suivant au cas par cas, une photo n’étant pas l’autre.

  2. Oui en effet, souvent je pars d’un preset avec plusieurs modifications et après sur certains points d’affine 🙂

  3. Cela résume bien tout !
    C’est grosso-modo ce que je fais, même si j’ai du mal avec les hautes lumières… (Mauvais réglages à la prise ?)

    Sinon, j’avoue ne pas trop toucher à la saturation et à la vibrance, n’ayant pas un écran vraiment calibré, j’aurais un peu peur de tout cramer !

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.