Fin 2007, je pars avec des amis pour réaliser l’exploration d’un bâtiment que nous souhaitions prendre en photo. Malheureusement fermé et ne possédant pas d’équipement adéquate pour réaliser cette exploration, on se retrouve bec dans l’eau à errer dans Rouen.

Le fruit du hasard

Au début, il avait marqué notre attention car il était grand et sa construction entrainait des déviations, le chantier était bien marqué. Il était la tout seul en ce dimanche, Personne aux alentours, zone désertée du port de Rouen.

Alors on s’approche, il ne semble pas trop farouche, nous entamons cet édifice nouvellement construit, presque achevé, mais pas encore foulé par le public. Débutera une exploration du Pont Levant Flaubert, non baptisé à l’époque, on en parlait juste comme le 6e Pont de la Seine.
La série de photo ci-jointe je ne l’ai jamais éditée, même si cette exploration a été tout fait intéressante, les photos sont loin de mes prises de vues habituelles, autant au niveau sujet que qualité photographique et c’est resté sagement sur mon disque, jusqu’à ce mois-ci !
En effet je suis retournée à Rouen, et j’ai eu une envie subite de revoir ce pont qui m’avait marqué lors de ma dernière venue. Voir ce que qu’il donnait une fois fini. Cela m’a fait bizarre de le voir terminé,  de voir passer des flots de voitures, alors que dans mon souvenir la route n’était pas finie et que nous étions solitaires dans cette traversée.
Une traversée spéciale piéton a aussi été aménagé, des escaliers pour monter, qui n’existaient pas à l’époque, de grandes lumières. Il s’élève fièrement, il vit, cela m’a fait quelque chose de me rappeler sa naissance.

2007

Le pont est en chantier, il possède déjà l’accès voiture et piéton, mais pas encore totalement fini pour recevoir les voitures.

Sous le pont, il y a des passerelles qui permettent de relier « humainement » différents points et avoir accès aux espaces techniques. Cette passerelle fait toute la longueur du pont, nous avons pu traverser  la Seine e, étant juste en dessous de la chaussée.

La passerelle donne dans un espace technique :

Le pont est divisé en 2 parties : sur la partie centrale, petite vue du pont avec un point de vue du dessous :

Bien sur pour que ce pont  puisse s’élever,  il y a les deux grandes poulies mais nous n’avons pas pu y accéder.

Le contraste saisissant entre 2007 et 2011 c’est qu’on était juste seul à regarder le monde alentour, alors que maintenant la zone portuaire est une zone d’activité et de passage. En effet ce pont relie deux autoroute,  c’est donc un axe routier assez emprunté.

2011…4 ans après…

Voici quelques images prises au couché du soleil.


Sans ce blog, je crois que je n’aurais jamais partagé ce…voyage !

Partager.

Auteur

Exploratrice et photographe passionnée d’histoire, mon travail s’articule autour de 2 axes : la photographie documentaire et la photographie artistique. Je réalise des reportages sur les souterrains et lieux abandonnés dans un but documentaire et réalise des photos témoignages afin de garder une trace de ce patrimoine oublié. Mes séries de photos artistiques, réalisées dans des lieux abandonnés deviennent le décor de mises en scène où elle exprime son ressenti des lieux, les sublime et les fait renaître le temps d’une image, en mélangeant rêve et réalité afin de s’approprier le lieu.

4 commentaires

  1. Pingback: Tweets that mention NEVERENDS – Exploration urbaine – urban exploration – friches | NEVERENDS - Exploration Urbaine - Urban Exploration - Friches -- Topsy.com

  2. hey, sympa ce petit reportage avec un gros plus pour les dernières photos… d’ailleurs HDR ou autre traitement du type « tonal contrast » ?

  3. hello
    superbe endroit
    j aurais envie d y aller pour faire des photos.
    c est vraiment photogénique par la bas !
    🙂

  4. Bonjour Diane,
    Je te complimente pour tes photos du pont Flaubert à Rouen !
    Si tu habitais la ville tu aurais pu suivre la construction du pont commencé en 2004 et nous faire partagé tes oeuvres d’art avec ton talent habituel ! Bise et peut-être un jour sous terre ?
    François

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.