Le hangar Y est un hangar à dirigeables. Il est laissé à l’abandon depuis plusieurs décennies. Il y a des lieux que l’on connait depuis très longtemps mais que l’on n’a pas explorés, par manque de temps ou d’occasion. Puis par la force des choses, il est temps de remédier à cela. Voici une visite de ce lieu emblématique.

Historique du hangar Y

Édifié en 1878 sur le Champs-de-Mars parisien pour l’Exposition Universelle, il est démonté puis remonté un an plus tard à Meudon, près de l’étang de Chalet. Il deviendra le cœur du Centre Européen des Ballons et Dirigeables et reste le lieu le plus ancien de l’histoire de l’aérostation.
Son architecture emblématique du XIXème siècle des lieux industriels avec de larges verrières, une nef centrale et poutrelles métalliques ne passe pas inaperçue.

C’est également le premier hangar à dirigeables au monde et un des seuls encore visibles (il reste celui d’Ecausseville, visitable via son association de sauvegarde) 
Le premier ballon dirigeable nommé « La France » y a été construit par Charles Renard et Arthur Constantin Krebs.  Ce premier ballon réalisera un vol en circuit fermé avec succès en 1884 au-dessus de la forêt de Meudon et de Villacoublay.

La Première Guerre Mondiale, va intensifier son activité. En effet, des ballons captifs d’observations sont rapidement construits pour l’armée.
A partir de 1921, le site devient le Musée de l’Air, c’est le premier lieu de ce type au monde.

Petit à petit délaissé, le Hangar Y est tout de même classé Monument Historique en 1982. Il servira de décor pour le film de Jean-Pierre Jeunet Un Long Dimanche de Fiançailles.

Le hangar Y à l’abandon


 

Sources :

Partager.

Auteur

Exploratrice et photographe passionnée d’histoire, mon travail s’articule autour de 2 axes : la photographie documentaire et la photographie artistique. Je réalise des reportages sur les souterrains et lieux abandonnés dans un but documentaire et réalise des photos témoignages afin de garder une trace de ce patrimoine oublié. Mes séries de photos artistiques, réalisées dans des lieux abandonnés deviennent le décor de mises en scène où elle exprime son ressenti des lieux, les sublime et les fait renaître le temps d’une image, en mélangeant rêve et réalité afin de s’approprier le lieu.

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.