Prolongement ligne 12 vers Mairie d’Aubervilliers

0

Il y a 10 ans, j’ai eu la chance de pouvoir visiter le tunnelier Elodie qui a percé le tunnel de prolongement de la ligne 12 au départ de Porte de la Chapelle. C’est avec émotion que je découvre la suite du projet en visitant le tunnel fini et la construction des 2 prochaines gares de la ligne : Aimé Césaire et Mairie d’Aubervilliers.

Un tunnel et 2 nouvelles stations de métro

La phase 1 (2007-2012) du projet était le prolongement de la ligne 12 jusqu’à Aubervilliers avec la station nommé désormais « Front Populaire » (anciennement désignée  Proudhon – Gardinoux) et mise en service le 18 décembre 2012 comme terminus.
Vous pouvez découvrir ma visite du tunnelier ici.
Terminus temporaire puisque la phase 2 (2012-2021) du projet de prolongement afin d’atteindre une station du Grand Paris, prévoit la construction de 2 autres stations : Aimé Césaire et Mairie d’Aubervilliers. C’est donc la visite de ses 2 stations ainsi que le tunnel que je vous propose de découvrir ci-après.

 

Prolongement ligne 12 du métro – ©RATP – depuis le site www.prolongement-metro12.fr

Le chantier lui-même a pris beaucoup de retard (4 ans au total) suite à des soucis divers que je vais exposer ensuite. La date de fin officielle est désormais statuée à décembre 2021. C’est donc encore 2 années de chantier et de test nécessaire à ce prolongement tant attendu.

Tunnel ligne 12 entre les 2 futurs stations

Les stations Aimé Césaire et Mairie d’Aubervilliers

En général le tunnel est creusé et les stations sont faites en amont. Le tunnelier passe en général dans les stations en construction. Pour ce projet la méthode fut différente comme le projet se passa en 2 phases. Le tunnel fut d’abord percé de bout en bout puis les 2 stations construites autour.

station Aimé Césaire

 

Chaque projet comporte son lot d’imprévu et ici se fut l’eau. Les sols d’Aubervilliers étant composés d’argile, de sable, de calcaire et de gypse et la présence d’une nappe phréatique a rendu la construction des stations plus compliqué.
Afin de connecter les enceintes des parois moulées des futurs stations avec le tunnel existant c’est la méthode de la congélation qui a été privilégié.

Tuyaux pour la congélation. A droite le carottage rebouché sur l’autre partie du tunnel.

Des forages ont été réalisé depuis l’intérieur du tunnel afin d’y insérer des tubes congélateurs et une solution d’eau glacée à -35° circule en continu. L’eau contenue dans le terrain gèle autour des tubes et cela forme un mur de glace pour maintenir les sols. Une partie des sols  a gelé mais pas tout ce qui a entrainé un arrêt du projet pendant 8 mois afin de définir la meilleure méthode pour continuer. Ce fut la méthode de la congélation par l’azote entrainant une congélation a -200° qui a été choisie.

Photos de la station Mairie d’Aubervilliers :

Aménagement du tunnel et pose des rails

On a eu la chance de pouvoir emprunter le tunnel reliant les 2 stations pour la visite et on découvre les travaux en court. Certains rails sont posés, il manque encore le ballast. C’est la RATP qui pose les aménagements dont elle a besoin.

Pose des rails et du ballast

C’est impressionnant de pouvoir parcourir le tunnel à pied. La visite du chantier ne sera que la seule occasion de pouvoir explorer et d’avoir cette vision car après impossible avec le passage des trains.
Une impression d’immensité nous saute aux yeux. En effet les gares du Grand Paris se veulent imposantes, mais c’est aussi le manque d’habillage qui donne ce sentiment.
A terme la gare Mairie d’Aubervilliers sera à quelques pas de la future gare du Grand Paris.

Autres images du chantier :

Sources :

Share.

About Author

Exploratrice et photographe passionnée d’histoire, mon travail s’articule autour de 2 axes : la photographie documentaire et la photographie artistique. Je réalise des reportages sur les souterrains et lieux abandonnés dans un but documentaire et réalise des photos témoignages afin de garder une trace de ce patrimoine oublié. Mes séries de photos artistiques, réalisées dans des lieux abandonnés deviennent le décor de mises en scène où elle exprime son ressenti des lieux, les sublime et les fait renaître le temps d’une image, en mélangeant rêve et réalité afin de s’approprier le lieu.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.